Anarchistes Ivry

Groupe libertaire d’Ivry-sur-Seine

Malatesta : les anarchistes et les mouvements ouvriers. 3

Classé dans : Lectures

21
01 | 12

Pour passer de la société actuelle à la société égalitaire, les syndicats peuvent et doivent jouer un rôle extrêmement utile et peut-être nécessaire. J'en suis convaincu et c'est bien pourquoi je voudrais qu'on les juge à leur juste valeur et qu'on garde toujours présente à l'esprit cette tendance naturelle qui est la leur à devenir des corporations fermées tendant seulement à défendre les intérêts catégoriels égoïstes ou, pire encore, ceux des seuls syndiqués. Et ceci, afin de mieux pouvoir combattre cette tendance et empêcher que les syndicats ne deviennent des organes de conservation. Il en va de même avec les coopératives. Je reconnais qu'elles peuvent être d'une extrême utilité : elles habituent les ouvriers à gérer leurs propres affaires et leur propre travail ; ce sont, au début de la révolution, des organes qui fonctionnent et sont tout prêts pour organiser la distribution des produits et servir de centres d'attraction autour desquels pourra se réunir la masse de la population. Et c'est bien pourquoi je lutte contre cet esprit de boutique qui tend naturellement à s'y développer : je voudrais qu'elles soient ouvertes à tous, qu'elles ne donnent aucun privilège à leurs membres et, surtout, qu'elles ne deviennent pas, comme c'est souvent le cas, de véritables sociétés anonymes capitalistes qui emploient et exploitent des salariés et spéculent sur les besoins du public.

Personnellement, je pense que tels qu'ils sont en régime capitaliste, les coopératives et les syndicats ne mènent pas naturellement, de leur propre force intrinsèque, à l'émancipation de l'homme (c'est sur ce point que porte la controverse). Je pense qu'ils peuvent produire le mal comme le bien, qu'ils peuvent être, aujourd'hui, des organes de conservation sociale comme de transformation sociale et servir, demain, la réaction comme la révolution ; selon qu'ils se limitent à leur rôle propre qui est de défendre les intérêts actuels de leurs membres, ou qu'ils sont animés et travaillés par l'esprit anarchiste qui leur fait oublier les intérêts au profit des idéaux. Et par esprit anarchiste, j'entends ce sentiment hautement humain qui aspire au bien de tous, à la liberté et à la justice pour tous, à la solidarité et à l'amour entre tous ; sentiment qui n'est pas le privilège exclusif des seuls anarchistes proprement dits mais qui anime tous les hommes qui ont du coeur et une intelligence ouverte.

Umanità Nova, 13 avril 1922

Errico Malatesta. Écrits choisis

Mots clés : syndicats

Ecrire un commentaire




Quelle est la troisième lettre du mot zlhfy ? :