Anarchistes Ivry

Groupe libertaire d’Ivry-sur-Seine

On a voulu nous rendre cons… C’est raté !

Classé dans : Rencontres

08
03 | 16

Les soirées vidéo de la librairie du Monde libertaire. Après la librairie, c’est encore la librairie ! Dimanche 13 mars 2016 à partir de 16 heures. On a voulu nous rendre cons… C’est raté ! À l’heure où la jeunesse se mobilise contre la loi Travail, nous vous proposons un retour sur le mouvement contre la loi Devaquet en 1986. Un groupe de lycéens, « les lascars du L.E.P. électronique », vont alors s’exprimer à travers des tracts qui critiqueront l’éducation, les profs, les étudiants, le travail… Ce documentaire, « On a voulu nous rendre cons, c’est raté ! », est aussi une réflexion sur la lutte des classes au sein d’un mouvement… La projection sera suivie d’une discussion. Entrée libre. Publico, 145 rue Amelot, 75011 Paris, 14 h – 19 h 30 (mardi – vendredi) / 10 h – 19 h 30 (samedi) http://www.librairie-publico.info
On n’est pas plus cons que vous, on n’ira pas à l’usine ! Tout ce qui est critiquable doit être critiqué. Nous critiquons ! Étudiants, hier nous étions dans la rue avec vous mais autant vous le dire tout de suite, la réforme « 2 Paquets » on s’en fout ! Pour nous la sélection a déjà joué. L’Université nous est fermée, et nos C.A.P., nos B.E.P. nous mènent tout droit à l’usine après un petit tour à l’A.N.P.E. Pour nous la loi « 2 Paquets » est inutile : Nous critiquons l’Université. Nous critiquons les étudiants. Nous critiquons l’école. Nous critiquons le travail. L’école nous donne les mauvaises places. L’Université vous donne des places médiocres. Ensemble critiquons-les ! Mais ne nous dites pas : « Il faudra toujours des balayeurs, des ouvriers », ou alors allez-y les gars, ces places-là on vous les abandonne de bon cœur, vous gênez pas ! On n’est pas plus bêtes que vous, on n’ira pas à l’usine. Si vous critiquez la loi « 2 Laquais » qui ne fait qu’empirer une situation mauvaise, vous n’avez rien compris ! Du reste votre situation n’est pas de beaucoup meilleure que la nôtre. Une bonne partie d’entre vous (60 % paraît-il) abandonnera ses études avant le DEUG ; et ces « mauvais étudiants » auront droit aux mêmes boulots subalternes et mal payés qui sont notre lot. Et quant aux « bons étudiants » qu’ils sachent que les places moyennes qu’ils auront (les bonnes c’est pas à l’Université qu’on les trouve) ont beaucoup perdues de leur prestige et de leur pouvoir. Aujourd’hui un médecin n’est plus un « Monsieur », c’est un employé de la sécu. Et qu’est-ce qu’un professeur, un avocat ? Il y en a tant… ! Étudiants, si vous critiquez seulement la loi « 2 caquets » et pas l’Université, vous vous battrez seuls et la loi passera d’un coup ou par petits bouts, vous L’AUREZ DANS L’CUL ! Et, si par hasard elle ne passait pas, alors tout serait comme avant et la moitié d’entre vous se retrouverait dans les bureaux, vos usines aseptisées. Étudiants c’est vous qui êtes appelés à gérer cette société et nous la produire. Si vous bougez, si nous bougeons, tout peut bouger. Mais si vous voulez seulement jouer les « apprentis Tapie », si vous voulez seulement gérer loyalement cette société et devenir à moindres frais, éducateurs, assistantes sociales, animateurs, inspecteurs du travail, cadres, sociologues, psychologues, journalistes, directeurs du personnel, pour demain nous éduquer, nous assister, nous animer, nous inspecter, nous informer, nous diriger, nous faire bosser… ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE !!! Mais si vous voulez, pour commencer, critiquer le système scolaire qui nous exclue et nous abaisse, si vous voulez lutter, avec nous, contre la ségrégation sociale, contre la misère, la vôtre et la nôtre, alors… FRÈRES (SŒURS) AVEC NOUS, ON VOUS AIME ! Des lascars du LEP électronique (décembre 1986) Le travail, c’est l’exploitation. Le chômage, c’est la misère. Révolution sociale et libertaire !

Mots clés : école, lutte de classes, travail

Ecrire un commentaire




Quelle est la deuxième lettre du mot sllwcf ? :