Anarchistes Ivry

Groupe libertaire d’Ivry-sur-Seine

Publico

Classé dans : Non classé

17
12 | 10

Les cris de Grève générale ! résonnent encore dans nos têtes comme le lointain écho d'un mouvement social. Les banderoles sont remisées, les drapeaux au placard, mais la lutte des classes reste toujours d'une réalité brûlante, comme la nécessité de porter encore et toujours notre projet d'une société libertaire.
Pas question de déposer les armes de la critique !
Les deux récents numéros des Nouvelles de la librairie donnent encore à voir le dynamisme de l'édition libertaire ou de l'intérêt que peuvent porter nombre d'éditeurs aux idées du courant anti-autoritaire.

Beaucoup d'entre nous profitent de l'occasion de cette période de fêtes pour offrir un livre. Offrir un livre, un CD, un DVD, c'est partager ses convictions, ses passions, ses idées. C'est donner un peu de soi-même à travers des pages, des images, des paroles ou des musiques qui nous ont fait vibrer ou réfléchir.

Qui n'a pas refait le monde au café, au bistro, au troquet ? Le livre d'Anne Steiner et Sylvaine Conord, Belleville cafés, paru aux éditions l'Échappée, nous emmène dans le vieux Belleville, qui se distingue encore aujourd'hui par le nombre et la vitalité de ses cafés.

Et quand on refait le monde, c'est-à-dire que l'on tire des plans sur un autre futur, l'histoire refait surface. L'Espagne libertaire de 36-39 est dans la mémoire de tous les anarchistes, qui y puisent des enseignements pour le présent et le futur. Les éditions K-films rééditent le documentaire de Richard Prost, Un autre futur. Ce documentaire retrace l'histoire de l'anarchosyndicalisme espagnol des origines jusqu'à la mort du Caudillo, en 1975, et consacre une part importante à l'autogestion agraire et industrielle réalisée sous le signe libertaire.

Le même éditeur nous propose, sous le titre Cinq fictions de la CNT, des films réalisés entre 1936 et 1938 par le syndicat du spectacle collectivisé de la CNT.

Les éditions Gallimard rééditent Le bref été de l'anarchie, de Hans Magnus Henzensberger, qui raconte la vie de Buenaventura Durruti, par le seul moyen d'un assemblage de documents : extraits de reportages, discours, tracts, brochures, mémoires, interviews de témoins survivants, sans jamais intervenir directement dans le récit.

Les Éditions libertaires ont eu la bonne idée de réunir les strips de Krokaga, Pavé d'anar, que le journal Le Monde libertaire publie chaque semaine.

Il faut lire aussi Louis Beretti qui dénonce la pire déchéance que l'Homme n'ait jamais infligée à l'Homme : l'enfermement. C'est la raison du titre de son livre paru chez L'insomniaque éditeur, Même à mon pire ennemi...

Ils sont nombreux, tous genres confondus, les artistes dont le nom reste lié à l'histoire de Radio Libertaire. Léo Ferré et Serge Utgé-Royo en font partie. Il faut donc se réjouir de cet enregistrement Léo Ferré, d'amour et de révolte. Réjouissance également que le CD Prise de chou d'Édouard Nenez et les Princes de Bretagne, qui n'aime ni les écoles de commerce, ni les caming-cars. Sympas et énervés, on les aime bien ces keupons !

Les libraires de Publico

Mots clés : aucun

Ecrire un commentaire




Quelle est la première lettre du mot fefe ? :